Une phrase, une simple phrase a le pouvoir de mener jusqu'à l'amour, avec un grand A.
 
bashaut

 :: Zone RP :: Bronx :: Bar " Le Paradis " Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Autour d'une tasse de Sprite || PV. Vladou

avatar
Messages : 101
Dollars : 582
Date d'inscription : 08/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 10 Fév - 21:33
J'aipascompté mots
dialogue en #cc6600
pensées en italique
Autour d'une tasse de Sprite
Fin d'aprem, encore une journée de travail qui se terminait. Etrangement aujourd'hui il y avait eu pas mal de monde, pendant ton service en tout cas, ça t'avait étonné. Il fallait croire que c'était tout ou rien cet établissement. Autant ça pouvait être la mort pendant des jours, autant il y avait des midis et des soirs où ça pouvait être limite blindé. Pour l'heure c'était une pause de midi bien remplie, de quoi t'occuper jusque 14h, l'heure à laquelle tu terminais aujourd'hui.

Après... Qui dit monde, dit tolérance et patience au plus bas pour toi. Faire ton taff ok, mais te faire appeler de tout les côtés quand tu avais déjà les mains prises ça te courrait assez vite sur le haricot. Ton effort d'amabilité journalier dura approximativement... Une demi-heure avant que ça te soûle? Et encore, c'était un record ça, tu ne tenais pas plus de dix minutes en général. Fallait que tu le notes quelque part tiens, histoire de voir combien de temps s'écoulerait jusqu'à la prochaine fois que tu serais aussi patient. Probablement dans 10 ans vu que ça t'arrivait à toutes les lunes bleues.

C'est avec exaspération que tu allas débarrasser une des tables qui avait fini, où les gens continuaient de discuter. Les couverts et assiettes vides sur chaque bras, en train de tout faire tenir en équilibre pour que rien ne finisse par terre, tu te concentrais au maximum. Et forcément tu n'avais alors pas l'air le plus aimable du monde. L'un des types accoudé sur la table crut bon de t'en informer d'ailleurs, avec un sourire niais en prime.

"Bah alors mon garçon c'est quoi cette tête d'enterrement? Souris un peu tu vas faire fuir tout le monde!"

"Ooooh ta g-" Te rendant compte dans ta lancée que tu allais commettre une grosse erreur, tu toussotas et força un sourire. Un sourire qui sous-entendait ton agressivité latente. "Pardon, vous avez raison monsieur. J'y penserais."

Le bonhomme demeura silencieux et t'observa en haussant un sourcil, tout comme ses trois camarades en fait. La grosse gêne des familles. Tu avais failli insulter un client, ENCORE une fois. Ca t'arrivais vraiment trop souvent de réagir le plus franchement du monde alors que tu étais au boulot. C'était pas l'envie qui manquait, et tu aurais été franc dès le début si tu avais pu. Seulement tu tenais à conserver ce job là pour l'instant, contrairement aux autres où on t'avait viré pour manque de politesse et de tact justement. C'était peut être chiant mais t'étais relativement bien payé, pour quelqu'un de complètement à la dèche.

Finalement le mec et ses potes éclatèrent d'un gros rire jovial et continuèrent de te charrier, tu en profitas pour te sauver de là avant de vraiment répliquer cette fois, allant déposer la vaisselle sale à la plonge. Pour cette fois tu avais réussi à bien t'en tirer, c'était rare. Tu profitas de trouver en cuisine pour regarder l'heure. Allez, dans une heure tu étais libre, tu n'aurais plus la contrainte du boulot et tu pourrais de nouveau être pleinement toi-même. Tu tâchas de rester calme au maximum pendant ces dernières longues minutes, même si ça se voyait plus ou moins que tu avais l'agacement à fleur de peau. Même le patron tenta de te calmer un coup, même si ça ne marcha pas vraiment. Au contraire ça avait contribué à t'énerver encore plus.

Lorsque la fin de ton service sonna, tu te hâtas de sortir du snack miteux qui te servait de lieu de travail et tu pris une grande bouffée d'air frais, à peine sorti sur le pas de porte. Bordel, que ça pouvait faire du bien de quitter l'ambiance travail et ses contraintes, surtout quand on avait un sang chaud comme le tien. Sortant tes écouteurs de ta poche, tu commenças à descendre la rue pour rentrer chez toi, t'occuper un peu de l'appartement. Ouais, juste un peu parce que tu es un gros bordélique, c'est connu. Seulement, une silhouette qui ne t'étais pas inconnue que tu avais aperçue du coin de l'oeil t'intrigua. Fronçant les sourcils tu regardas en direction du supposé inconnu. Il te fallut un instant pour réussir à comprendre d'où tu connaissais cet homme.

Oh putain.

Ca faisait genre super longtemps que tu l'avais pas vu, ce russe.

Usant de toute ta finesse et de ton tact, tu l'interpellas en le désignant du doigt.

"TOI! Depuis quand tu réapparais sans prévenir hein?!"

Pingouin

_________________
"2 fab 4 u."


Clique si t'es un vrai:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vladimir I. Kochkov
Administrateur
Messages : 285
Dollars : 576
Date d'inscription : 02/02/2017
Localisation : Manhattan
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 13 Fév - 13:01
ft.
Yoshi o/
« Autour d'une tasse de sprite.. »
Offerte par Vlad.
Depuis quelques minutes déjà, l'argenté attendait dans une ruelle un blondinet qui tardait à pointer le bout de son nez. Sa main glissa sur son écharpe, qu'il remonta légèrement sur sa bouche. Le froid mordant le tiraillait malgré ses nombreuses couches de vêtements. Après tout, à rester ainsi immobile, il ne risquait pas de se réchauffer. Pourtant, l'idée même de bouger était banni de son esprit déjà qu'il ne savait s'il pourrait croiser son ami alors il préférait réduire ses chances de le rater. Cela faisait d'ailleurs un moment que les deux hommes ne s'étaient pas vus. Non pas qu'il n'avait pas pensé à lui rendre visite, mais le russe n'avait pas osé car embarqué dans des aventures plus farfelus les une que les autres, le temps écoulé et la fatigue le bloquaient sans qu'il ne le désire. Mais comment arriva t-il jusqu'ici malgré ses freins?

Cette journée se résumait à un long travail sur un dossier dès plus ennuyants, à tel point que Vladimir manqua de s'endormir à plus d'une reprise. Mais, toujours un collègue était passé derrière lui pour le secouer un peu. Quel monde cruel. Certains restaient, le déconcentraient et l'empêchaient de finir tranquillement son travail en l'interrogeant tout particulièrement sur la dernière soirée car quelques-uns étaient partit plus tôt et désirer connaître la suite alors qu'une se demandait pourquoi avait si subitement disparu. Aux premiers, il répondait et orientait la conversation sur le Don Juan du bureau. Mais, à la dernière, il se montrait vague, le plus vague possible. Il n'appréciait guère parler de cette soirée haute en couleur surtout si ça lui retomberait dessus. Sa réputation d'homme sérieux (qu'il n'était absolument pas) risquait de beaucoup en pâtir.

Avec le temps, l'avocat savait à qu'il pouvait ou non faire confiance dans son bureau. Ainsi, passa les minutes qu'il lui arrivait de compter. Dans tous les cas, la lenteur de la journée fut ressenti comme à chaque fois que le dossier ne lui plaisait ou qu'il n'y arrivait juste pas à se motiver pour le travailler et s'en débarrasser. Mais, heureusement pour lui, le temps ne se figeait et la fin de sa journée était là, enfin. Il sortit de son travail d'un pas plus pressé que jamais avec une réelle envie de prendre l'air et de plus se replonger là dedans avant le lendemain.

D'abord, il se promena dans son quartier, Manhattan puis à forcer de marcher la tête dans les nuages, il se perdit. L'argenté ne paniqua pas une seconde et trouva juste après une bouche de métro. S'engouffrant dans cette dernière, il finit par se retrouver dans le quartier du Bronx. Il s'agissait là aussi d'un endroit qu'il connaissait particulièrement bien pour le fréquenter régulièrement aussi bien pour son travail que pour voir des connaissances. Il avait beau être malfamé cet arrondissement possédait un charme. Ainsi, sans s'en rendre compte, l'argenté se dirigea vers le lieu de travail du blond. Il réalisa très vite l'endroit où il se trouvait et attendit avant d'arriver à destination, quelques rues plus bas par lequel le plus jeune était supposé passer.

Voilà comment l'homme s'était retrouvé dans le froid à attendre. Patient, incroyablement patient, il restait immobile. Cela ferait bientôt plusieurs dizaines de minutes, voir même une heure qu'il attendait. Vladimir espérait vraiment le croiser même s'il appréhendait un peu leur retrouvaille. Le blond avait mauvais, très mauvais caractère même et ses réactions dans cette situation n'était pas forcément les plus prévisible. D'ailleurs, à cette pensée, le russe s'imaginait pas quelle malchanceuse personne devait être son âme soeur non pas qu'il était méchant mais leur premier rencontre risquait d'être un peu mouvementé, pensait-il.

«TOI! Depuis quand tu réapparais sans prévenir hein?!» Entendit-il alors qu'il s'était perdu dans ses pensées. Il se tourna vers son ami, un peu surpris et lui répondit d'une voix enjouée. « Aujourd'hui? Je vois que tu as encore oublié la politesse. » Lui même pour répondre à sa question, avait fait abstraction de toute salutation mais bon, ce n'était pas bien grave. De plus, il avait l'habitude avec lui. L'argenté posa une bain sur la tête d'Hiroshi et lui ébouriffa les cheveux avec un sourire amusé.

« Sinon, comment vas-tu? D'ailleurs, ça te dit d'aller boire un verre? Bien sûr, dans toute ma générosité, je te l'offre. » Il termina sur ces mots, lancé sur un ton amical, tout à fait naturel qui lui ressemblait alors que quelques minutes plus tôt, il était vraiment stressé à l'idée de ces retrouvailles.

_________________
[Jtm Timothy, épouse moi ♥️ | Coucou (ಸ‿ಸ)]


Vlad objectionne les éléphants en #0066cc.

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 101
Dollars : 582
Date d'inscription : 08/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 19 Fév - 15:58
J'aipascompté mots
dialogue en #cc6600
pensées en italique
Autour d'une tasse de Sprite
Ok ça commençait bien, tu avais envie de lui faire ravaler ses paroles tellement tu étais à fleur de peau depuis que tu étais sorti du boulot. La tension montait en toi, mais exploser maintenant serait peut être mal convenu, surtout contre Vladimir. Ce type ne t'avait jamais rien fait de mal, mais tu ne pouvais pas t'empêcher d'être agressif même avec lui. Et il était tout ton contraire en plus donc ça te faisait encore plus chier que d'ordinaire.

Tu grimaças lorsqu'une main se posa dans tes cheveux et tu foudroyas le russe du regard. Il allait pas te refaire un cours sur les bonnes manières quand même?

"J'm'en tamponne de la politesse."

Tu dégageas sa main et recula un peu, fourrant les mains dans tes poches de sweat. Tu avais l'impression d'être pris pour un enfant et c'était loin de te plaire. Comme énormément d'autres choses en fait. Enfin, tu détestais te faire materner par qui que ce soit depuis bien longtemps, bien avant que tu ne commences à travailler pour permettre à ta mère de mieux gérer son logement. Tu savais te débrouiller, tu n'avais besoin de personne pour t'assister ou te dire quoi faire. En plus tu étais majeur maintenant alors tes conneries tu savais très bien que tu devrais les assumer, même si c'était parfois difficile.

Vladimir te demandas si tu allais bien, et proposa ensuite d'aller t'offrir un verre. Tu haussas un sourcil, un peu méfiant sur le coup. Ca non plus ça ne changeait pas de d'habitude. Cette méfiance naturelle qui s'installait quand tu discutais avec n'importe qui et qui était bien souvent à l'origine de tes emportements soudains. Tu savais pourtant que le russe te proposais ça en partant d'une bonne intention, mais voilà, te faire changer d'attitude relevait d'un énorme défi tant tu pouvais avoir un caractère de cochon.

"Mouais ça peut aller. J'veux bien vu que j'viens de finir mon taf." répondis-tu, le ton tranchant et limite glacial, comme à ton habitude.

Tu commenças à t'éloigner en marchant lentement, sans trop te soucier de savoir si l'argenté te suivait ou non. Tu t'arrêtas toutefois plus loin et tournas la tête dans sa direction, l'air toujours aussi peu aimable. A croire que tu mangeais des Schtroumpfs Grognon au petit déjeuner.

"On va où du coup?"
Pingouin

_________________
"2 fab 4 u."


Clique si t'es un vrai:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vladimir I. Kochkov
Administrateur
Messages : 285
Dollars : 576
Date d'inscription : 02/02/2017
Localisation : Manhattan
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 25 Fév - 11:15
ft.
Yoshi o/
« Autour d'une tasse de sprite.. »
Offerte par Vlad.
Les réactions du blond n'avaient pas changés depuis leur dernière rencontre. Un sourire se dessina sur les lèvres de Vlad alors qu'il l'observait. Même si ce dernier se montrait froid et distant, il l'avait toujours connu ainsi et s'y était accommodé. Même avec le temps, il finissait par trouver ses réactions adorables bien qu'elles restaient parfois un peu brusques. Cette fois-ci ne faisait pas exception. Le regard qu'il lui lança quand le russe eut le malheur de lui ébouriffer les cheveux, manqua de peu de le faire rire. Mais, il se retint, de peur d’envenimer la situation et que le plus jeune finisse par refuser de l'accompagner.

"J'm'en tamponne de la politesse." Lui lança t-il avec sa délicatesse habituelle. L'argenté était amusé par ses paroles mais tentait toujours de le masquer au mieux. Il prit en compte la proposition de l'avocat et finit par lui répondre positivement. Ce dernier ne s'y attendait pas mais fut ravi d'avoir une telle réponse. En effet, connaissant le mauvais caractère du blond, ça ne l'aurait surpris de se prendre un vent. Or, il était enclin à l'accompagner et prenait déjà les devants. Vladimir se mit en route à son tour et le rattrapa alors qu'il se tourna vers lui pour demander où ils iraient boire ce verre.

C'en était trop. Il éclata de rire. Le russe le regardait sans arriver à être sérieux ou prononcer le moindre mot, après tout, il ne s'attendait pas du tout à ça. Il calma très vite son rire et tenta de se reprendre. Ainsi, après avoir rattrapé le blond, l'avocat lui signala qu'il connaissait un bar non loin, plutôt correct où ils pourraient se rendre. Après tout, malgré sa richesse et sa "vie tranquille", son travail l'amenait souvent à défendre des trafiquants en tout genre pour des contrats réguliers ou juste un unique dossier. Ça dépendait aussi de lui et de son intérêt pour son client et les affaires dans lesquels ils pouvaient se retrouver. Mais ainsi, le Bronx était un lieu presque parfaitement connu pour lui.

Très vite, les deux hommes arrivèrent devant le bar Le Paradis qui soit dit en passant, portait très mal son nom. Il était certes mal fréquenté, Vlad en restait un habitué et savait que ni Hiroshi ni lui n'y avaient quelque chose à craindre. Se dirigeant vers le comptoir, il s'assit sur un tabouret. Quand le blond en fit de même, il se permit enfin de lancer la conversation. Après tout, cela faisait longtemps qu'ils ne s'étaient pas vu, il aurait forcément plein de choses à lui raconter!

« Qu'as-tu pu bien faire d'intéressant depuis la dernière fois? »

Alors qu'il arrivait à la fin de sa phrase, le barman s'approchait d'eux pour prendre leur commande. A cet instant, le russe indiqua à son interlocuteur qu'il pouvait prendre ce qu'il désirait, après tout, il l'invitait et payerait les consommations. Il savait réfléchir et aussi, si le blond travaillait dans un snack-bar, c'est aussi que ce dernier ne devait pas vraiment rouler sur l'or. Même si ça le dérangeait, Vladimir se faisait un plaisir de fêter ainsi leur retrouvaille.

_________________
[Jtm Timothy, épouse moi ♥️ | Coucou (ಸ‿ಸ)]


Vlad objectionne les éléphants en #0066cc.

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 101
Dollars : 582
Date d'inscription : 08/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 9 Mar - 15:36
J'aipascompté mots
dialogue en #cc6600
pensées en italique
Autour d'une tasse de Sprite
Un éclat de rire te fis stopper net, tandis que tu foudroyais de nouveau le russe du regard en tiquant légèrement de l'oeil. Il avait quoi à rire comme ça? Il se foutait de ta gueule? Il continuait de te prendre pour un gamin? Tu serras les poings en soufflant comme un boeuf pour ne pas t'énerver et frapper quelqu'un, ou quelque chose. Tu ne comprenais pas comment du peu de personnes que tu connaissais, c'était avec l'argenté que tu avais réussis à t'entendre il y a quelques années. Diamétralement opposés comme vous étiez, tu aurais dû l'envoyer chier depuis bien longtemps, mais tu ne l'avais pas fait, et toi même tu ne comprenais pas comment ni pourquoi tu avais réussis à le supporter contrairement à d'autres.

Mais bon l'heure n'était pas aux questionnements et le temps que ton esprit vagabondait et que tu te concentrais pour ne pas faire exploser ta colère, Vladimir t'annonça connaître un établissement relativement sûr auquel il t'emmena par la suite. Le Paradis" hein? Tu ne comptais plus le nombre de fois où tu avais eu rumeur de bagarres dans ce bar, mais à cette heure là c'était plutôt calme. De toute façon si baston il y avait, ce serait certainement de ta faute ou alors tu n'hésiterais pas à jouer des poings même sans être concerné par l'affaire.

Vous vous installèrent au bar une fois à destination, toi demeurant silencieux et aussi peu accessible que d'ordinaire. A vrai dire à voir ta tête on aurait pu croire que tu avais appris une mauvaise nouvelle. Mais non, c'était ton expression habituelle et neutre. C'était ta mère qui te répétait souvent qu'à toujours froncer les sourcils tu finirais avec des rides sur le front avant tes 30 ans, mais c'était le genre de discours qui te faisait juste lever les yeux au ciel. Ce genre de foutaises te passaient par-dessus la tête et tu n'y croyais pas le moins du monde, c'était juste des histoires pour faire peur aux gosses afin qu'ils se tiennent correctement. Et en l'occurrence toi tu n'étais plus un gosse depuis longtemps. Ceux qui pensaient le contraire se prenaient ton poing dans la figure à quelques exceptions près. Vladimir était une de ces exceptions.

Ce dernier d'ailleurs te demanda des nouvelles depuis la dernière fois que vous vous étiez vus. Affalé sur le comptoir, tu dardas ton regard vert sur le russe avant de soupirer fortement. Ca avait l'air de t'agacer mais tu faisais un gros effort pour te forcer à discuter normalement en vrai.

"Pas grand chose, j'travaille et j'enchaîne les boulots même si c'est chiant."

Le barman vint à à votre rencontre peu après sa réponse et Vlad t'indiqua que tu pouvais prendre ce que tu souhaitais. Tu haussas vaguement les épaules avant de marmonner prendre un soda. Tu ne risquais pas de coûter cher au russe puisque tu étais loin d'avoir des goûts de luxe. Tu te contentais du minimum et ça t'allait très bien comme ça, tout comme tu étais content de pouvoir bosser au fond, même si c'était loin d'être dans un établissement et à un poste très reluisants. Après un léger silence, tu osas enfin lui poser la même question que la sienne en retour.

"Et toi t'as fait quoi depuis?"
Pingouin

_________________
"2 fab 4 u."


Clique si t'es un vrai:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vladimir I. Kochkov
Administrateur
Messages : 285
Dollars : 576
Date d'inscription : 02/02/2017
Localisation : Manhattan
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Avr - 14:14
ft.
Yoshi o/
« Autour d'une tasse de sprite.. »
Offerte par Vlad.
Le russe connaissait bien le blond, si bien qu'il devinait les efforts qu'il faisait sans mal. Un sourire se dessina sur ses lèvres, il était content. Content de bien des choses. Ce n'était pas rare. Après tout, il en fallait peu pour le faire sourire. Or, là, il s'agissait d'un cas exceptionnel et incroyable, tout de même, à la limite du surnaturel ! Car, une fraction de seconde, l'esprit de l'argenté put s'envoler vers des réflexions un peu abstraites et amener l'idée que Hiroshi était possédé. Enfin, bien vite, il remit les pieds sur terre. Le blond lui répondait qu'il se contentait d'enchaîner les boulots, les qualifiants de même de « chiant ». En même temps, qu'est-ce qu'il ne qualifiait pas d'ennuyeux ? Excellente question.

Juste après, il commanda un soda. Peu étonnant. Le russe en fit de même. L'alcool était proscrit depuis sa dernière soirée. D'un côté, il ne voulait pas donner une mauvaise image de lui à Hiroshi en se donnant inutilement en spectacle et d'un autre, il ne désirait pas subir à nouveau, une telle migraine le lendemain. Or, à sa commande, le barman lui fit un petit clin d’œil mentionnant brièvement la jolie rousse avait qu'il était reparti. Une légère grimace s'afficha sur son visage, il n'avait aucune envie d'y penser et préférait que le plus jeune n'en soit jamais au courant. Ainsi, pour noyer le poisson au plus profond de l'océan, de préférence, l'avocat s'empressa de répondre à la question du blond.

«  Le boulot, encore et encore. J'ai dû subir quelques affaires ennuyeuses, une de zoophilie aussi. C'était original, tout de même et j'ai facilement pu gagner l'affaire même s'il était coupable, enfin, je te passe les détails. C'est assez sale comme affaire. »

De base, au cabinet, personne n'avait désiré prendre cette affaire en charge puis, Vlad lui trouva une certaine originalité. Il aurait tout de même aimé que son client évite de lui donner tant de détails sur les réels faits. Pendant plusieurs nuits à la suite, le russe en fit d'horribles cauchemars. Heureusement, ses souvenirs fuirent bien vite son esprit pour lui laisser la paix et il ne les laisserait pas revenir.
Enfin, ses pensées furent bien vite attirer par autre chose, vu qu'on leur amena les boissons commandés, deux canettes de sprites avec deux tasses pour le boire. L'employé s'excusa de plus avoir de verres disponibles. Quelques jours auparavant, le patron embaucha un jeune homme pour alléger la tâche du barman mais ce dernier enchaînait les maladresses et les morceaux de verres jonchaient bien vite le sol. Un verre ou une tasse, qu'importe, ça restait un récipient.

«  Au fait, si tu fais virer et que tu as besoin d'un travail, j'ai pas mal de connaissances. Je pourrais toujours te trouver quelques choses de tranquille. »

Peu de chance que le blond accepte sa proposition mais rien ne lui empêchait de lui proposer, non ? Il saisit, en même temps, la canette et la versa dans la tasse. Ca pouvait paraître un peu ridicule aux yeux des autres clients mais au fond, l'avocat se fichait royalement de l'avis des autres individus.
Alors, qu'il était content du calme qui régnait dans le bar, pour une fois, un homme bouscula un autre et voilà.. La tranquillité se brisa en une fraction de secondes. Cela restait assez habituel ici. Vlad voyait souvent ce genre de situations se dérouler et ça ne le surprenait même plus. Par chance, la plupart du temps, le patron, un bon ami à lui, arrivait et calmait les choses. Or, ce jour-là, il semblait absent. Mais encore, s'il s'agissait que d'une petite altercation entre deux individus, ça irait. Les autres ne devraient, en théorie, pas s'en mêler. Toutefois, quand l'un envoya une droite au second, ce dernier fut projeté sur le russe qui se ramassa royalement.

Calme et plutôt pacifique de nature, l'argenté se releva, remit sur pattes son tabouret et poussa un léger soupir. Il aida ensuite l'homme à se relever par altruisme ? Sans doute. D'une voix assez ferme, il leur demanda d'en rester là mais allaient-ils l'écouter ? Cela était bien moins sûr.
Tout de même, de son côté, l'avocat retourna s'asseoir, il avait une discussion avec un certain blond à continuer. Il comptait en profiter tant que ce dernier était plutôt tranquille.



_________________
[Jtm Timothy, épouse moi ♥️ | Coucou (ಸ‿ಸ)]


Vlad objectionne les éléphants en #0066cc.

♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Discussion autour d'une tasse de café (PV : Akira, Lop)
» un gros ronron autour d'une tasse?
» Regarde autour de toi, les arbres sont en fleurs
» [Idée Scénario] bourre-pif autour d'un feu de camp
» L'envers du décor : Une tasse de thé très chère ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SENTENTIAE.  :: Zone RP :: Bronx :: Bar " Le Paradis "-
Sauter vers: