Une phrase, une simple phrase a le pouvoir de mener jusqu'à l'amour, avec un grand A.
 
bashaut

 :: Personnage :: Présentations :: Présentations des disparus Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

asgore william rainsworth || daddy please, we all scream for ice cream

avatar
Invité
Invité
Jeu 23 Fév - 11:54
Invité

Asgore William Rainsworth

Follow me then you'll see
Follow Follow Follow Follow
But the truth is hard to swallow
Follow me then you'll see
Follow Follow Follow Follow Follow
Follow me see a nightmare in action

nom Rainsworth.
prénom Asgore William.
âge 41 ans.
financier Très aisé mais radin.
habitation Queens.

mon avatarWilliam Afton[FNAF]

sexe Masculin.
nationalité Britannique & Américain.
métier Policier.
statut Veuf.
Orientation Sexuelle Bisexuel.

La Phrase.

" J'aime entendre tes cris de douleurs. " s'était amusé Dieu à écrire dans la chair de ta chair.

Asgore peut avouer sa première surprise quand il sut cette phrase. Mais il a fini par l'oublier et ne jamais l'écouter. À vrai dire il ne croyait pas vraiment cette histoire de dieu qui aide les humains à trouver l'amour. Cette phrase lui est revenu lorsqu'il a commit le pire crime qu'il puisse faire, l'assassinat de sa femme et de ses enfants. Depuis, il fait très attention à ce que les gens lui disent.

Caractère
À première vue, tu es quelqu'un de calme, de poser, de réfléchis et de bon cœur. Tu es un petit peu le policier modèle, celui qui sourit, celui qui aide sans hésiter la veuve et l'orphelin. Un fin sourire sur ton visage traduit une gentillesse sans limite. Tu prends soin des gens autour de toi, tu prends soin sans hésiter de ceux qui t'entourent.

Pourtant, tu caches en toi un cœur assombris, une folie meurtrière. Oui, tu as tué ta famille. Et tu sens encore le sang couler entre tes doigts, les cris d'agonie de ces êtres et ton exaltation à ce qu'il s'est passé. Cette folie te fait peur, elle te force à te cacher. Mais dans un sens, tu aimes ça, tu en veux encore et encore.

C'est comme si elle était maîtresse de ton âme et toi esclave de ses délires.

Il y a une chose qui compte plus à tes yeux que toutes autres choses : Ton fils, ton adorable petit génie qu'est Asriel. Oh que oui que tu aimes Asriel. Tu veux le protéger, l'aimer et le rassurer de tout ton cœur... Tu veux t'assurer qu'il ne parle jamais, qu'il ne dise rien sur ce que tu as fait.

Il y a des choses que les gens disent voir rouge. Toi, tu vois tout d'une étrange couleur violette. Tu es complètement fou, tellement fou que tu vois les fantômes de tes victimes te tourner autour. Complètement fou que tu serais capable de tuer encore et encore.
Histoire
« Asgore, il est important, pour notre famille que tu te maries avec cette femme. Et puis, regarde comment elle est belle. »

C'était courant à cette époque de marier les enfants pour des personnes riches. La famille féminine cherchait un moyen de récolter plus d'argent et tes parents trouvaient un bon parti de pouvoir exploiter ces terres. Tu as été vendu pour une poignée de terre. Malgré tout, tu ne pouvais qu'accepter cette décision. Tu étais quelqu'un d'aimant, quelqu'un d'attentif et de sage.

Cette femme, cette belle et douce femme à la chevelure flamboyante et aux yeux bleus, tu décidas de tout faire pour la rendre heureuse. Tu lui offris 4 enfants, une adorable petite fille et trois garçons. Tu l'éloignas de la richesse qui la faisait suffoquer, tu lui offris une petite maison au Texas où elle pouvait s'épanouir sans se soucier de sa famille. Tu en avais même renié ta propre famille pour elle.

Ta famille décéda, emportée par la vieillesse et tu héritas de toute leur richesse, pourtant, tu ne touchas à rien et laissas l'argent dormir dans un compte.

Tu ne l'aimais pas, mais tu te démenais pour la rendre heureuse. Tu travaillais en tant qu'agent de police de la ville. Tu étais l'homme parfait qui semblait s'épanouir dans les bras de quatre adorables enfants et d'une magnifique femme, jusqu'au jour où la folie te rattrapa.

L'un de tes enfants, ce petit Asriel que tu aimais tant. Il était ton favoris, comme tu pouvais l'adorer. Il avait son propre univers, son propre idéal qui te faisait rêver. Oui, tu ferais tout pour Asriel. Et tu appris qu'il se faisait maltraiter. Ta femme le savait, pourquoi elle n'avait rien dit, pourquoi elle ne faisait rien. Aucun de tes enfants ne protégeait Asriel, pas même sa mère.

Tu demandas alors un arrêt, un petit temps d'arrêt, tu avais besoin de repos, de vacances avec ta femme. Alors vous êtes parti tous ensemble lors des vacances scolaires. Vous avez profiter tous ensemble de celles-ci. Que vous vous étiez amusés, qu'on aurait pu penser que tout allait s'arranger, jusqu'à ce soir-là.

Tu l'as sentis, la folie te rattraper. Tu connaissais les méthodes de police, tu savais comment passer à l'acte sans rien craindre. Un couteau en main, tu les tuas tous, ta femme, les deux grands frères et l'adorable petite sœur. Sûrement que le cri de cette petite te ramena à la réalité, mais il était bien trop tard, largement bien trop tard.

Tu cachas les pistes de crimes, tu fis croire être détruit, mais ton petit Asriel avait tout vu, tout entendu, il savait. Tu devais le surveiller, s'assurer qu'il ne dise rien. On t'innocenta, ce fut un autre qui fut accusé à ta place, un pauvre voleur donc tu avais trafiqué les preuves pour que la culpabilité lui retombe dessus. On s'inquiétait pour toi, au travail, tu étais comme un frère pour eux. Puis Asriel partit, de force, confié à une famille, pour l'éloigner du drame.

Pourquoi ? Pourquoi on te séparait de ton fils, de ton unique fils ? Tu sombrais de plus en plus dans le malheur et tes collègues le remarquaient bien. Tu finis par demander à être muté, tu voulais toi aussi quitter la région, t'éloigner du drame, retrouver ton fils.

On te l'accorda et te voilà en route dans une nouvelle ville. Tu rejoins un nouveau poste et fis connaissance avec de nouveaux collègues. Tu te fis de nouveau passer pour le plus saint des hommes, tu te mis alors à chercher ton fils, tu avais enfin retrouvé vers qui il avait été emmené, le frère de ta femme, ton beau-frère, homme avec qui tu t'entendais plutôt bien malgré la distance. C'était maintenant décidas, reprendre contact et récupérer ton petit Asriel.
Toi
Parle nous un peu de toi, de tes passions, de comment tu as découvert le forum, de ce que tu en penses ... Bref ! On veut tout savoir de toi, on est impatient !
©linus pour Epicode

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 183
Dollars : 302
Date d'inscription : 17/02/2017
Localisation : Dans ton derche.
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 25 Fév - 11:52
re-BIENVENUE
:luv:  :luv:  :luv:  :luv:  :luv:  :luv:

_________________



mots d'amûr :
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 28 Fév - 10:13
Invité
Merci ♥
Fiche terminée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 66
Dollars : 334
Date d'inscription : 15/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Mar - 2:31
Félicitation, tu es validé !

Félicitations à toi ! Tu es maintenant validé(e) et nous sommes heureux de te compter parmi nous. Avant toute chose, nous te laissons aller recenser ton avatar et poster ta fiche de lien afin de te créer quelques amitiés ! Amuse toi bien parmi nous

► Je dis miam, c'est à surveiller ce petit duo si ton histoire venait à s'étendre plus loin cela pourrait même affecté l'ambiance de la ville !
Je te met dans le bâtiment bleu, simplement pour ne pas trop faciliter la tâche du papa à Asriel, bon jeu et amusez-vous    



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Arrestation du chef de gang William Baptiste alias "Ti
» William Delacroix [ Voleur ]
» William Sanders
» Nouvelle Garde [William]
» William Saule [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SENTENTIAE.  :: Personnage :: Présentations :: Présentations des disparus-
Sauter vers: