Une phrase, une simple phrase a le pouvoir de mener jusqu'à l'amour, avec un grand A.
 
bashaut

 :: Zone RP :: Queens :: La Bibliothèque de Queens Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il était une fois, une petite créature qui, appâtée par un certain fruit vert pas mûr (avocat), s'était retrouvée dans une bibliothèque hostile pour son pauvre petit cerveau ♥ Oswin

avatar
Messages : 224
Dollars : 958
Date d'inscription : 03/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 6 Fév - 17:26

ft. Kayla Sato

ft. Oswin

「 Il était une fois [...]  」
Il devait être aux alentours de 17h30. Les rayons du soleil en train de se coucher baignaient l'une des salles de la bibliothèque de ses couleurs chaudes. Mais même si le jour allait bientôt laisser place à la nuit, il y avait encore énormément de monde dans l'établissement, notamment des étudiants.

Ce matin-là, Kayla avait été réveillée par son imbécile de meilleur ami qui l'avait tirée de son précieux sommeil, uniquement pour qu'elle l'accompagne lors de la promenade de Vodka. Evidemment, il ne l'avait pas précisé dans son message et la jeune femme s'était dépêchée pour... rien. Elle avait sacrifié sa grasse matinée pour rien.
Mais au final, elle avait quand même passé un bon moment avec lui, à discuter de tout et de rien... Jusqu'à ce qu'il lance le sujet de ses études sur le tapis. À ce moment-là, elle avait grogné, râlé, lui avait dit qu'elle s'en foutait.
Malheureusement pour elle, Vladimir savait comment lui graisser la patte et, après de longues négociations, il avait fini par la persuader d'aller étudier au moins deux heures à la bibliothèque, après quoi il l'inviterait dans les restaurant de son choix.
Évidemment, ni une ni deux, Kayla s'était précipitée à la bibliothèque (enfin après être rentrée chez elle pour passer trois heures devant l'ordinateur à grignoter. Bref.

Il était aux alentours de 14h quand elle était arrivée devant... le Mal, avec un grand M. Elle avait pénétré dans l'antre du Diable avec réticence et avait tenté de dénicher un coin tranquille. Elle avait finalement trouvé une table, contre la fenêtre, où elle avait étalé ses affaires. Son téléphone à côté d'elle, elle avait mis de la musique dans ses écouteurs et s'était penchée sur ses cours... dont elle ne comprit pas un mot.
Ainsi commença son dur labeur : dix minutes sur son téléphone à envoyer des conneries à ses amis (mais pas Vladou pour éviter de se griller) et cinq minutes à tenter de comprendre les problèmes de maths inintelligibles qui se présentaient à elle.

Puis arriva ce qui devait arriver : bercée par la musique, elle finit par piquer du nez sur ses cours. Heureusement, elle ne ronflait pas très fort pour une fois, ce qui lui évita de se faire remarquer et virer.

17h30, donc. Les rayons baignaient le visage endormi de la jeune femme, l'inondant d'une lumière mordorée, tandis qu'un fin filet de bave ruisselait de la commissure de ses lèvres jusqu'à ses feuilles. Son téléphone avait disparu de la table, mais ses écouteurs se trouvaient toujours dans ses oreilles. Elle s'était mise à ronfler un petit peu plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Oswin A. Noble
Administrateur
Messages : 134
Dollars : 305
Date d'inscription : 01/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 7 Fév - 22:01

Feat. Kayla & Oswin

Après le réconfort, voici l’effort qui se profilait au loin.

Soupir. Lassitude.

Trainant les pieds, tu te faisais violence pour bouger ton cul de ton canapé bien rembourré. Ces derniers temps, tu avais délaissé le sérieux, et profité de ta jeunesse éternelle, alignant soirée arrosée, gueules de bois multiples, et quelques autres conneries à ton actif. Mais oh, on n’avait qu’une vie. Il fallait bien en profiter.

Aujourd’hui, tu avais prévu de réviser un peu, de prendre du bon temps, de te relaxer. Et puis, il fallait que tu revoies tes cours, et que tu te focalises sur tes études. Bien que celle-ci ne soit qu’un tremplin à ta carrière de chanteuse, il te fallait tout de même des fondations en béton. Et ces derniers temps, l’asphalte s’effritait et s’endormait au gré des flots d’alcools qui tapissait tes veines endormies.

Soupir. Désespoir.

Tu rassemblas tes affaires, pris tes clés, et prit le chemin de la bibliothèque. Après de longues minutes de trajet, tu arrivas enfin devant la grande bâtisse, et présentant ta carte d’étudiante, tu entras sans problème.
Tu étalas tes affaires sur le banc, et tu posais ton front contre le bois glacé, lassée. A peine arrivée, déjà tu avais envie de repartir.
Tout était trop … silencieux, immobile. Toi, tu voyais en train de danser, de chanter jusqu’au petit matin, aguicher et monopoliser les regards. Tu étais une reine, une reine de la scène, et une reine de provocation. Et là, tu étais dans le plus simple des apparats. Un jeans, un t-shirt, et des cheveux décoiffés.

Pas très glam glam pour la reine de la scène.

Les premières heures de l’après-midi ne furent pas très constructives. Tu trouvais plus intéressant de faire des selfies, de tester les nouveaux effets Snapchat (surtout le chien, qui te faisait un visage amusant) et poster de nouvelles photos sut ton instagram avec quelques centaines d’abonnés.

Le reste fut une petite sieste improvisée sur tes coudes, discrètement, sans te faire griller. Et puis, tu t’accordas quelques minutes de travail, te plongeant dans tes livres.
Vers cinq heures, Louise * t’envoya un message, et tu décidas de la rejoindre dans son fast-food préféré. Tu rassemblas tes affaires, les bourrèrent dans ton sac, et, tu pris un raccourci pour trouver la sortie.

Cependant, sur ton chemin, il y avait une fille, qui, comme toi, dormait à poids fermés. A vrai dire, tu ne l’aurais même pas remarquée si elle ne s’était pas mise à ronfler pile au moment où tu passais derrière elle.

Alors, sur ton visage s’esquissa un sourire amusé. Dans ce genre de situation, il n’y avait qu’une seule et unique chose à faire. Prenant ton cellulaire, et affichant ta tête la plus amusante de tous les temps, tu t’appuyas doucement sur l’endormie pour prendre un selfie, où tu la voyais en fragrant délit.

En riant, tu envoyas la photo à Louise – et à Vlad par la même occasion et à quelques-uns de tes amis, avec quelques emojis «  mort de rire  ».

Sauf que, dans ta grande maladresse, en voulant repartir, tu te pris les pieds dans le sac de l’endormie, et tu t’étalas par terre … dans le plus grand des bruits.

Niveau discrétion, c’était raté.


Pride pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 224
Dollars : 958
Date d'inscription : 03/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 12 Fév - 23:59

ft. Kayla Sato

ft. Oswin

「 Il était une fois [...]  」
Profondément endormie, la jeune femme était totalement inconsciente du monde extérieur. Elle ronflait toujours, doucement... et bavait, encore. La salive s'écoulait lentement de sa bouche, traçait une courte traînée le long de sa joue et maculait lentement sa feuille pleine de ratures. L'encre, alors mouillée, s'étalait sur la feuille, effaçant l'écriture de la jeune femme pour laisser place à des tâches bleues. Sa joue, collée au papier, prenait la couleur de l'encre et bientôt, elle avait le côté droit tout maculé.
Elle n'en était pourtant pas consciente. En effet, plongée en plein rêve - ou plutôt cauchemar, elle se trouvait nue au milieu de son lycée. Il n'y avait personne dans les couloirs, mais elle angoissait à l'idée que quelqu'un la voie ainsi. Kayla avait beau être une fille qui, depuis quelques années, était totalement désinvolte et ne prenait plus rien au sérieux... elle était tout de même pudique, à partir d'un certain seuil. Et être ainsi vulnérable, au milieu d'un établissement qu'elle détestait, la faisait se sentir vraiment mal. Elle était au bord des larmes, dans son inconscient.
Ainsi, elle chercha à rejoindre au plus vite les toilettes pour s'y cacher et appeler son frère, afin qu'il lui amène des vêtements. Mais où se trouvaient les wc ? Elle marchait en se cachant comme elle pouvait, rasant les murs. Elle entendait des voix derrière les portes à côté desquelles elle passait, ce qui l'angoissait de plus en plus. Puis soudain, un bruit de chute la fit sursauter et, par la même occasion, la réveilla.

La jeune femme releva la tête violemment en écarquillant les yeux et en regardant autour d'elle. Des étagères pleines de livres, des tables en bois, des étudiants... des feuilles illisibles... une nana étalée par terre...
Ça lui revenait ! Elle se trouvait à la bibliothèque ! Et à cause de Vladimir, en plus. Sentant qu'elle avait la joue mouillée, elle s'essuya avec sa manche. Heureusement qu'elle portait un pull noir, auquel cas le tissu aurait été tâché d'encre... Enfin, en attendant, Kayla ne savait pas qu'elle avait la joue droite toute barbouillée.

Finalement, elle reconcentra son attention sur la rouquine. Qu'est-ce qu'elle fichait par terre ? Elle vérifiait si le sol était poussiéreux ? Ou peut-être qu'elle recherchait de la fraîcheur au contact de la moquette... Non, peu probable. Parce que déjà, la moquette n'était pas froide et parce que, en plus, on était en hiver. Et en hiver, les gens ont tendance à vouloir avoir chaud. Logiquement.
Haussant donc un sourcil, elle se leva et s'accroupit à côté d'elle, juste intriguée par cette jeune fille plutôt étrange. Puis soudain, quelque chose lui vint à l'esprit. Son téléphone ! Elle était sûre de s'être endormie avec de la musique.
Aussi étonnant que cela puisse paraître de la part de Kayla, elle fit très vite le lien. La jeune femme lui avait fauché son téléphone et, en prenant la fuite, s'était cassé la figure.

- Qu'est-ce que t'essayais de faire ? demanda-t-elle d'une voix accusatrice. Tu croyais vraiment que je ne me rendrais pas compte que tu voulais me voler mon portable ? Rends-le-moi !

Bon, ok... Si la rousse n'avait pas échoué dans sa tentative de s'échapper, Kayla n'aurait jamais su qu'elle lui avait fauché cet appareil si précieux. Mais en attendant, elle s'était réveillée et avait compris !
Ainsi, se relevant, elle posa une main sur sa hanche en tendant la main, afin de récupérer son dû.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Il était une fois... La petite souris
» Rêve ou cauchemar ? [Pv Azami]
» Il était une fois... Carrefour!
» Il était une fois Sophie la girafe
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SENTENTIAE.  :: Zone RP :: Queens :: La Bibliothèque de Queens-
Sauter vers: