Une phrase, une simple phrase a le pouvoir de mener jusqu'à l'amour, avec un grand A.
 
bashaut

 :: Zone RP :: Brooklyn :: Habitations :: Résidence Van Gogh Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dance with King Babar and Lily

avatar
P. Ray Halloway
Babar, King of Dance (ಸ‿ಸ)
Messages : 87
Dollars : 625
Date d'inscription : 09/02/2017
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Avr - 14:23
Laisse toi charmer par ses sublimes mouvements de trompe..
Pour une raison inconnue, ton bon ami Arthur voulut t'inviter à une fête déguisée. Ton manager, par dessus le marché, t'encouragea à t'y rendre afin de décompresser. Mais, la célébrité te collait à la peau et tu ne voulais pas attirer l'attention des individus que tu pourrais y croiser. Dans ce cas, que faire ? C'est ainsi que l'idée de ressortir ton déguisement d'éléphant, utilisé pour le carnaval te vint à l'esprit. Ça pourrait être drôle, de plus, tu pourrais peut-être croiser des gens que tu avais déjà vu auparavant. Enfin, ce n'était pas comme si tu avais sympathiser avec beaucoup de monde lors de cette soirée. Détail sans importance.

Ainsi, devant ton immeuble, tu attendais que ton ami vienne te chercher. Quand il te vit, un fou rire le prit. Ses bras se glissèrent sur son ventre et à la fin, il n'arrivait presque plus à respirer. Un soupir t'échappa mais ça, il ne pouvait le voir vu que l'énorme tête d'éléphant cachait toutes tes actions, toutes tes expressions faciales et par la même occasion ton air blasé. Puis, il te prit la main d'un air moqueur sous prétexte que le monsieur Babar que tu étais, ne devait pas se perdre et vu les petits trous qui te servaient pour observer, ça risquait vite d'être le cas, sans sa merveilleuse aide. Mais quelle modestie.

« Babar », le roi des éléphants. Tu aimais ce surnom. Il te correspondait bien. Puis, soudain, tu te posas enfin la question essentielle. Où te menait ton ami ? Car en réalité, mis à part avoir évoqué une soirée qu'il préparait avec des amis à lui et où des amis à ses amis et des amis de amis de ses amis seraient présents, il ne t'avait rien dit de plus. Ainsi, tu te jetais dans la gueule du loup sans même faire attention à qu'il était et s'il comptait te manger. Or, tu faisais confiance à Arthur et ça suffisait pour te lancer dans l'aventure. Souvent des gens que tu pus considérer comme des « amis » te trahirent, te poignardant dans le dos, quasiment toujours jaloux de ta célébrité mais lui s'en foutait, il te traitait comme un ami, comme un humain banal. N'était-ce pas génial ?

Dans tous les cas, tu n'arrivais pas à être rancunier. Au fond, tu comprenais ces gens et tu finissais parfois, même par les oublier, tout simplement. Au final, combien d'amis avais-tu ? Pas plus que tu n'avais de doigts sur une main, peut-être même moins. Faisais-tu confiance à ces personnes ? Corps et âme. La trahison ne t'effrayait pas. Peut-être étais-tu un peu bête sur les bords ? Sans aucun doute mais ça n'avait aucune importance. On t'aimait comme ça après tout.

Ainsi, tu arrivas devant un nouvel immeuble dans le quartier du Queens. Quelques étages montés, vous tombiez sur une porte que le brun n'hésita pas à pousser et là, une fête vous attendez. Mais, un aspect important avait été oublié. En quoi, ton ami s'était-il déguisé ? La réponse était simple, en Spider-Man. Un costume qui selon toi, ne lui allait pas du tout mais par sympathie, tu ne lui fis aucune remarque. Tu préférais voir comment il se ridiculiserait à essayer de draguer de jolies demoiselles. Et toi, allais-tu tenter ta chance ? Non, jouer de ton charme ne t'avait jamais intéressé et même temps que tu connaissais ton âme sœur, tu préférais apprendre à la connaître elle, plutôt.

Tu t'isolas un moment dans un coin buvant quelques verres de punch pour te mettre dans l'ambiance. Mais comment tu arrivais à le faire avec ta grosse tête ? Tu la soulevais légèrement pour faire disparaître le verre sous cette dernière. Le reste n'était que magie. En même temps tu observais les gens aux alentours. Tu n'en reconnaissais aucun pour le moment ou peut-être voyais-tu juste très mal avec tes minuscules yeux. Enfin, cette pensée te quitta quand une musique cool débuta. Vite, tu te faufilas au milieu de la piste pour te mettre à danser sans retenue, faisant une petite démonstration classe de break dance au passage. Ta trompe, incontrôlable, se balançait dans tous les sens dans des mouvements gracieux et parfois, te gênait un peu mais au fond, tu le savais, ça te donnait un charme irrésistible.



Codage par Libella sur Graphiorum


_________________
Merci à Au Lit pour le magnifique vava ♥


Ray s'exprime en #000000.
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» [Fiche d'île] Amazon Lily
» Alvéole De Lily-Miel...
» Lily Black
» Un nouveau matin en douceur. [Lily-Ana Banger]
» Le rêve de Lily [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
SENTENTIAE.  :: Zone RP :: Brooklyn :: Habitations :: Résidence Van Gogh-
Sauter vers: